Comment ne pas craquer pendant un régime ?

Aucun humain ne peut fonctionner au maximum de ses capacités 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Même les athlètes professionnels ont besoin de repos. On ne peut pas maigrir toute l’année sans faire de pauses, de la même manière que l’on aura besoin de dormir chaque nuit pour refaire le plein d’énergie : c’est un cycle normal d’effort et de repos.

Quand on est fatigué(e) il vaut mieux faire une courte pause et repartir de plus belle ensuite, plutôt que de s’épuiser inutilement. Lorsque l’on ne peut plus du tout avancer, il est trop tard pour prendre une pause : c’est lorsque vous voyez la fatigue s’installer qu’il faut agir pour éviter l’épuisement total quelques jours plus tard.

Je vous recommande de prendre 1 ou 2 repas de repos consécutifs chaque semaine. Pendant ces repas, vous pourrez manger tout ce qui vous fait envie sans restrictions. Vous pourrez par exemple sortir au restaurant avec vos amis sans devoir absolument rester strict. Il vaudra mieux se modérer, mais rien n’est obligatoire : ne vous sentez pas coupable d’en profiter à ces repas-là.

Cette habitude des repas de repos fonctionne très bien à condition de rester strict le reste du temps. Il y a 21 repas dans la semaine (3 repas par jour pendant 7 jours) alors 1 ou 2 repas par jour ne représentent que 5 à 10% de votre alimentation totale. C’est ce que vous mangez les 90 à 95% du temps restant qui compte – plus que vos repas de repos exceptionnels !

Quand on reste strict le reste du temps, une pause n’est pas un arrêt ou un abandon mais un moyen légitime de refaire le plein d’énergie. C’est une bonne stratégie, tirez-en parti.

 

Écarts et régime : acceptez la défaite exceptionnelle

Parfois, même en prenant des pauses, on craque. Et ce n’est pas une fatalité. Cela arrive d’ailleurs à tout le monde, et surtout aux meilleurs : quand on cherche à se dépasser pendant des semaines et des mois, on subit l’échec de nombreuses de fois. La mauvaise nouvelle c’est que l’on a un très mauvais moment à passer.

La bonne nouvelle en revanche c’est que l’on sait où se trouvent nos limites. Si vous avez échoué c’est que vous avez atteint les limites de vos capacités, de votre motivation, de votre contrôle de vous-même. Vous savez donc maintenant quelle est la limite à ne pas dépasser… ou à tenter de repousser !

Lorsque vous craquez, la première chose à faire est d’accepter la défaite. Profitez de votre écart, notez-le dans votre journal de progression pour être sûr de vous en souvenir, et ensuite repartez de plus belle. Un échec est une forme de repos imposé, que l’on ne choisit pas mais qui doit être pris pour pouvoir ensuite continuer à avancer.

Le plus important ensuite est de reprendre vos habitudes rapidement. Un échec n’est pas définitif, il est temporaire. Quand on prend de nombreuses nouvelles habitudes régulièrement et que l’on maigrit, une défaite exceptionnelle n’est qu’un accident de parcours qui sera vite oublié dans quelques jours. C’est l’exception qui confirme la règle : vous faites des progrès.





Enfin, il est possible d’anticiper et d’éviter l’échec, en prenant du repos de manière à ne pas s’épuiser par exemple. Plus on échoue, mieux on connait ses limites, et plus on est capable d’anticiper et d’éviter l’échec. C’est pour cette raison que les meilleurs sont ceux qui persévèrent : ils gagnent de l’expérience et connaissent très bien leurs limites et stabilisent leur poids durablement.

 

En faire moins… pour maigrir plus vite

A toujours vouloir en ajouter on attend vite ses limites. La motivation s’épuise car nous ne sommes pas des robots. Une des principales raisons de l’échec est d’ailleurs lié au fait de vouloir en faire trop et trop vite : c’est l’épuisement à cause de la privation trop draconienne. Et le problème ne vient pas du régime alimentaire.

Avant de réussir plusieurs choses à la fois sans échouer, il faut d’abord réussir à faire les choses une part une de manière correcte. Vous avez peut-être réussi à vous priver de sodas toute la semaine passée. Mais c’est sans compter les 5 exceptions que vous vous êtes accordées le soir « car vous avez fait du sport ». Ce n’est pas le moment d’en rajouter en essayant de manger uniquement des légumes à tous les repas.

On peut maigrir très lentement beaucoup plus facilement que de maigrir à un rythme rapide. L’amaigrissement est un marathon plutôt qu’un sprint, et progresser lentement est souvent plus judicieux que de progresser rapidement car on sera mieux à même de supporter l’effort sur la durée.



Tout le monde, à un moment ou à un autre, est tombé dans le piège de vouloir en faire trop et trop vite. C’est le problème de progression le plus courant, il peut vous arriver à vous aussi. Prenez votre mal en patience, et surtout si c’est votre point faible surveillez la tentation de commencer plusieurs choses à la fois.


... pour en savoir plus, inscrivez-vous GRATUITEMENT et recevez en cadeau notre ebook Apprendre à maigrir définitivement : (cliquez sur l'image)

Inscription gratuite

(Sans engagement : désinscription possible à tout moment, en un seul clic)



Découvrez nos guides minceur complets







Vous aimerez surement :



NOUVEAU : communauté d'entraide minceur



Rejoignez notre communauté d'entraide minceur, comprenant déjà plus de 1800 lecteurs du site, tous motivés pour perdre du poids sainement et durablement (sans jamais reprendre leurs kilos perdus). Notre communauté est un lieu d'échange et d'entraide, dans laquelle tous les participants se serrent les coudes. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour la découvrir.


Il n'y a pas encore de commentaires sur cette page !

Laisser un commentaire

Changer Son Corps

Changer Son Corps