Régime draconien

Un régime draconien est un régime trop fortement hypocalorique. Ce type de régime entraine une perte de poids rapide à court terme, et cause une forte faim et de la fatigue après seulement quelques jours. Les régimes draconiens sont généralement abandonnés en moins d’une semaine.

 

Sommaire

Sur cette page nous vous expliquons :

  1. Ce qu’est un régime draconien
  2. La différence entre un régime draconien et un régime déséquilibré
  3. Pourquoi un régime draconien n’est pas obligatoire pour maigrir

Nos explications sont très détaillées, et respectent les dernières découvertes en matière de recherche scientifique universitaire.

  1. Résumé
  2. Notre avis
  3. Explications détaillées
  4. Autres choses à savoir
  5. Pour aller plus loin

 

Mise en garde

L’amaigrissement peut être dangereux pour la santé. Demandez toujours conseil à votre médecin avant de commencer à maigrir.

 

Résumé

Le corps humain a besoin d’une certaine quantité d’énergie chaque jour pour fonctionner normalement. Cette énergie lui est apportée par l’alimentation. Lorsque celle-ci est excédentaire (on mange trop) alors le corps stocke de la graisse et grossit, au contraire quand l’alimentation est déficitaire (on ne mange pas assez) alors le corps utilise la réserve de graisse et maigrit.

Un régime draconien est un régime amaigrissant trop déficitaire. C’est un régime qui vous incite à manger des quantités d’aliments lilliputiennes, et auquel votre corps réagira en envoyant des signaux de faim et de fatigue. Un régime draconien est un régime amaigrissant trop sévère.

Beaucoup de gens suivent un régime draconien dans l’espoir d’en finir rapidement avec leurs kilos en trop. Le régime draconien est très motivant à court terme puisqu’il permet d’obtenir rapidement des résultats. En revanche à moyen terme et à long terme, l’avantage du régime draconien s’estompe. Les régimes draconiens sont souvent suivis d’une reprise des kilos perdus.

Un régime draconien est utile dans une situation précise : lorsqu’un amaigrissement raisonnable a déjà été tenté plusieurs fois sans succès, uniquement pour une personne atteinte d’obésité (IMC>30) et uniquement sous supervision médicale (médecin ou hôpital).

Il existe plusieurs stratégies pour maigrir sans se démotiver, moins dangereuses et plus efficaces à long terme que les régimes draconiens. Une de ces stratégies est d’apprendre à gérer sa motivation.

Ne pas confondre avec : maigrir vite (méthode d’optimisation)



Téléchargez un extrait gratuit du livre 100 habitudes pour maigrir. Cliquez ici pour en profiter (offre limitée à 2500 personnes)


 

Notre avis

Un régime draconien n’est pas une solution miracle. Les régimes les plus privatifs ne sont pas les meilleurs régimes. ~Romain

 

 

Explications détaillées

Pour comprendre en détail les régimes draconiens et leur fonctionnement, nous allons d’abord vous expliquer brièvement le fonctionnement des régimes amaigrissants, à commencer par le mécanisme de stockage de la graisse, et le poids qu’il est possible d’atteindre (le poids idéal).

Cette page est au format question/réponse, et elle répond donc, dans l’ordre, aux questions que vous vous posez sur les régimes amaigrissants draconiens. Une fois votre lecture terminée vous en saurez plus sur la privation draconienne que 99% des français.

 

Comment l’amaigrissement fonctionne-t-il ?

La graisse est une réserve d’énergie. Le corps met l’énergie en réserve lorsqu’il en reçoit trop (par le biais des aliments ingérés chaque jour). Donc vous allez grossir lorsque vous mangerez en trop grande quantité. Au contraire, vous maigrirez lorsque vous mangerez insuffisamment : à ce moment-là le corps se servira de l’énergie contenue dans les réserves de graisse – et celles-ci disparaitront.

Sans trop entrer dans les détails, votre corps a besoin d’environ 2000 kilocalories (kcal) d’énergie chaque jour. Si vous lui donnez exactement cette quantité d’énergie chaque jour, votre poids restera stable et vous n’aurez jamais de gras excédentaire. Au contraire vous allez grossir (ou maigrir) lorsque la quantité d’énergie dans votre alimentation sera supérieure (ou inférieure) de quelques centaines de kilocalories.

Les scientifiques ont calculé qu’un excédent de 250 kilocalories par jour entraine un gain d’environ 1 kilo de graisse par mois, soit 12 kilos de graisse en 1 an. Un déficit de 500 kilocalories par jour (environ 25% d’aliments en moins par jour) entraine quant à lui une perte de 2 kilo par mois, soit 24 kilos par an. Une petite privation de seulement 25% de ses rations alimentaires entraine donc un amaigrissement déjà très rapide de plus de 20 kilos par an.

Certaines personnes peuvent maigrir à un rythme plus rapide que d’autres. En moyenne on constate, dans la pratique, dans les cabinets des médecins ou à l’hôpital lorsque l’amaigrissement est effectué de manière surveillé, que la vitesse moyenne d’amaigrissement est de 2kg par mois. Les patients atteints d’obésité perdent du poids plus rapidement (3 à 4kg/mois). Les patients proches de leur poids idéal (qui n’ont pas beaucoup de poids à perdre) doivent se contenter d’une perte de 1 à 1,5kg/mois seulement.

Vous pouvez calculer votre poids idéal à l’aide d’une formule très simple basée sur votre taille (en mètre). Cliquez sur le lien puis remplacez les valeurs pour trouver votre poids idéal :

Poids idéal = 22 x taille x taille
(exemple pour une personne qui mesure 1m65)

Le nombre de kilos qui vous sépare de ce poids idéal est le nombre de kilos de gras excédentaire approximatif sur votre corps. Lorsque vous avez entre 5 et 20 kilos de gras excédentaire vous maigrirez au rythme de 2kg par mois, au-delà des 20 kilos vous pourrez peut-être maigrir au rythme de 3 à 4kg par mois, en revanche en dessous de 5 kilos à perdre l’amaigrissement se fera plus lentement.

Il est très répandu de penser que la vitesse d’amaigrissement dépend de sa volonté, ou du choix du régime, ou encore de notre capacité à suivre un programme sportif intensif. En réalité, la vitesse d’amaigrissement est surtout limitée par le nombre de kilos à perdre, qui corresponds à la différence entre votre poids actuel et votre poids idéal.

 

Qu’est-ce qu’un régime draconien ?

Un régime draconien est un régime trop privatif en énergie. Tous les régimes amaigrissants sont privatifs (on dit qu’ils sont hypocaloriques), cependant le régime draconien a la particularité d’exagérer la privation et c’est ce qui le rends malsain. Un régime draconien est un régime extrême.

Comme nous venons de le voir, une privation de 500 kcals par jour suffit à maigrir au rythme rapide de 2kg par mois soit 24kg par an. Etant donné que les besoins d’un adulte se situent aux alentours de 2000 kcals par jour, il est donc inutile de s’alimenter avec moins de 1500 kcals par jour – cela n’accélèrerait pas l’amaigrissement.

Or certains régimes draconiens proposent des journées à 1200 kcals, 1000 kcals, voire 800 kcals seulement. Avec ces nombres sous les yeux, on se rend tout de suite compte à quel point la privation est extrême. Un régime draconien à 800 kcals nous prive de 1200 kcals par jour, soit plus de 2 fois ce que le corps peut tolérer.

Il est vrai que certaines personnes ont besoin de plus d’énergie que d’autre. Les besoins énergétique d’un adulte, estimés à 2000 kcals par jour, varient en réalité de 1800 à 2400 kcals par jour en fonction de la personne : une femme sédentaire et de petit gabarit aura besoin de seulement 1800 kcals par jour, alors qu’un homme sportif à la carrure forte aura plutôt besoin de 2400 kcal par jour.

Même dans ces conditions, un régime draconien à 800 kcals fait subir une privation de 1000 kcals par jour aux femmes les plus petites, et cela reste donc une privation inutilement excessive. L’amaigrissement se fera tout aussi rapidement avec une privation de 500 kcals, et sera aussi plus facile à supporter : il n’y aura ni faim, ni fatigue.

Pour faire la différence, dans la pratique, entre un régime raisonnable et un régime draconien, portez votre attention sur la constitution des repas et en particulier sur la taille des rations alimentaires. Les repas d’un régime draconien seront composés de portions lilliputiennes, avec souvent très peu (voir aucuns) féculents.

Vous pouvez également compter les calories du régime proposé (lorsque ce n’est pas déjà indiqué), et calculer la différence entre vos besoins de 1800 à 2400 kcals par jour (en fonction de votre gabarit) et les apports caloriques du régime : si la différence est de plus de 500 kcals alors ce régime est draconien.

La plupart des gens ne connaissent ni les quantités d’énergie habituellement dans leurs plats, ni les quantités d’énergie normales qu’ils devraient manger chaque jour pour atteindre et stabiliser leur poids idéal. Savoir manger dans les bonnes quantités n’est presque jamais un acquis. Il est en revanche possible d’apprendre à manger dans les bonnes proportions en se donnant du temps et de la patience pour analyser son alimentation.

 

Quels sont les inconvénients d’un régime draconien ?

Un régime draconien est difficile à supporter pour votre corps. Plus la privation d’un régime draconien est importante, plus vous aurez de symptôme tels que la faim et la fatigue. Ce sont des signaux envoyés par votre cerveau pour vous demander d’arrêter le régime draconien, et vous inciter à reprendre une alimentation raisonnable.

La faim est le premier symptôme à apparaitre. Vous ressentirez la faim souvent dans les premières 48 heures du régime draconien. Cette sensation de faim disparaitra pendant les repas, et réapparaitra rapidement quelques heures après la fin du repas (car celui-ci était trop léger). La seule manière de calmer la faim sera de manger en excédent. Vous aurez donc constamment faim pendant toute la durée du régime draconien.

La fatigue physique est le deuxième symptôme à apparaitre, généralement après 3 à 4 jours de régime draconien. Vous aurez toujours faim, et en plus de cela vous serez constamment fatigué. Votre corps ralentira son fonctionnement et économisera son énergie (c’est le célèbre « ralentissement du métabolisme de base » ou « mode survie »). La sensation de froid est le signe d’une fatigue physique.

Contrairement à la faim, la fatigue persiste pendant toute la journée sans interruption et ne disparaitra pas pendant les repas. Là encore, le seul moyen de rompre la fatigue est de manger en plus grandes quantités. Pendant un régime draconien vous serez constamment fatigué physiquement, lent dans vos actes, et incapable de motivation pour l’activité physique ou même les tâches de la vie courante (ménage, courses, etc.).

Cela ne s’arrête pas là. Après quelques jours de faim et de fatigue physique constante, vous commencerez à ressentir de la fatigue psychologique. Votre mental ne sera plus à même de résister à la tentation aussi bien que les premiers jours, car il sera en manque d’énergie. Vous aurez de plus en plus de difficulté à résister à la tentation alimentaire, et vous aurez constamment envie de vous reposer après le moindre effort. La privation aura vidé votre motivation en l’espace de moins d’une semaine.

La plupart des gens auront déjà abandonné le régime draconien à ce stade. Cependant certains et certaines continuent à repousser les limites de leur corps et suivent encore leur régime draconien pendant un temps. La fatigue mentale prend alors le dessus et vous devenez instable émotionnellement, vous êtes facilement irrité par le comportement de votre entourage, vous agissez impulsivement et sans réfléchir. Il devient difficile pour vous de raisonner logiquement, et réfléchir avant d’agir devient également un supplice. Votre vie entière passe en pilotage automatique.

A ce stade, et si vous persévérez dans votre régime draconien, vous risquez de développer des troubles physiques (comme l’hypothyroïdie, une forte perte musculaire, etc.) et psychologiques (comme la dépression, l’anorexie, etc.). Lorsqu’un régime draconien est prolongé trop longtemps, il devient alors une sous-nutrition (alimentation insuffisante), et le risque à court terme de cette sous-nutrition est la mort.

Autrement dit, un régime draconien présente beaucoup d’inconvénients pour la santé, surtout s’il est maintenu pendant une trop longue période de temps. Quelques semaines de régime draconiens amèneront tout au plus une perte de 1 à 3 kilos (dont seulement 500 grammes à 1kg de graisse, le reste étant de l’eau et du glycogène). Lorsque le régime draconien est prolongé, la perte de poids sera une perte musculaire. Le régime draconien n’est vraiment pas la solution miraculeuse que beaucoup de gens imaginent.

Un régime draconien est une épreuve difficile à supporter pour votre corps, et il vous le fait savoir avec des signaux de détresse (la faim et la fatigue). Vous pensez peut-être que maigrir doit être fait dans la douleur, en remportant une victoire contre ces signaux de détresse ? Il n’en est rien ! Ces signaux sont parmi les plus forts du corps humain, et les ignorer peut vous causer de graves problèmes de santé.

Le combat de « l’esprit contre le corps » ne vaut pas mieux, dans ce cas, que celui mené contre l’impatience : faites un régime plus lent !

 

Pourquoi tant de gens suivent-ils ce type de régime ?

Un régime draconien a pour avantage d’amener des résultats rapides à court terme. La perte de poids est fulgurante les premiers jours et cela donne un supplément de motivation pour continuer ses efforts. Il suffit de suivre une liste d’instruction courte (souvent des menus de repas très succincts) pour obtenir les résultats tant attendus. On se dit « Ça n’as pas l’air si difficile à suivre, et en plus ça va vite ! ».

On trouve des régimes draconiens facilement, par le bouche à oreille, sur internet, ou dans les magazines de mode et de beauté. Cette facilité d’accès les rend très faciles à essayer. Il n’y a pas beaucoup d’effort à faire pour se les procurer. La curiosité l’emporte sur la raison, on se demande « Est-ce que les promesses de perte fulgurante de ce régime sont réalistes ? », et on tente l’expérience pour le vérifier.

Enfin les régimes draconiens sont courts et intensif, et perçus comme étant plus faciles à supporter qu’un amaigrissement à long terme. « Pourquoi faire durer la difficulté s’il est possible d’obtenir un résultat similaire en un temps plus court ?! » se dit-on. C’est logique en somme : pour parcourir rapidement la distance de 100 mètres, mieux vaut courir que marcher.

Ce sont ces trois raisons, le supplément de motivation, la curiosité de l’efficacité d’un régime draconien, et la facilité à maigrir rapidement plutôt que lentement, qui poussent la plupart des gens à suivre un régime draconien contre l’avis des professionnels de santé. Nous allons maintenant examiner ces 3 raisons de plus près pour voir pourquoi elles ne sont pas suffisantes pour un amaigrissement définitif.

Le supplément de motivation pendant un régime draconien est bel et bien réel : les premiers kilos sont vites perdus. Les premiers jours de régime draconien seront faciles puisqu’ils apporteront immédiatement des résultats. Oui mais voilà, la perte de poids constatée est principalement une perte d’eau (et de glycogène), et cette perte d’eau atteint rapidement sa limite… et s’arrête ! Donc, après quelques jours de régime draconien, et quelques kilos perdus, la perte de poids s’arrête et on se démotive brusquement. C’est à ce stade que la plupart des gens arrêtent leur régime draconien.

Les rares individus qui persévèrent au-delà de cette perte de motivation rencontrent alors un second obstacle : les inconvénients dont nous avons parlé un peu plus tôt que sont la faim et la fatigue sous toutes ses formes. Il faut alors se rendre à l’évidence, maigrir plus rapidement n’est pas avantageux. C’est vouloir courir 5 kilomètres à toute allure comme s’il s’agissait de courir 100 mètres : on s’essouffle et on abandonne avant même d’avoir vu la première borne kilométrique. Un amaigrissement rapide est beaucoup plus intensif qu’un amaigrissement normal.

Une fois le régime draconien abandonné à cause de l’épuisement de votre motivation et de l’épuisement physique et psychologique, force est de constater que l’expérience de ce régime ne vous aura rien appris. Saurez-vous manger de manière équilibrée et dans les bonnes quantités ? Saurez-vous gérer votre faim et vos envies de grignotages ? Que nenni. Il suffit de voir les arguments mis en avant par les régimes draconiens (rapidité, facilité, efficacité, etc.) pour comprendre qu’il s’agit de marketing et pas d’éducation. Vous ne serez pas plus avancé une fois le régime terminé qu’avant de l’avoir commencé.

Un régime draconien est un piège dans lequel il est facile de tomber lorsqu’on manque d’expérience (quand on n’a jamais maigri auparavant). Les régimes draconiens sont trop beaux pour être vrais. Maigrir prends du temps, et demande de la patience. Suivre un régime draconien, c’est prendre le chemin de la facilité, c’est penser qu’il est possible de maigrir simplement en suivant une liste d’instructions draconiennes et sans changer ses habitudes.

 

Quelle est l’alternative aux régimes draconiens ?

L’alternative à un régime draconien est un régime raisonnable, c’est-à-dire un régime amaigrissant avec une privation plus raisonnable de l’ordre de 500kcal par jour. Ce type de régime sera plus lent au commencement, mais beaucoup plus rapide sur le long terme puisque vous n’aurez pas besoin de le répéter pour obtenir des résultats définitifs. Vous ne serez jamais fatigué, et vous aurez très rarement faim.





Comme nous l’avons déjà évoqué plus haut sur cette page, la motivation est un facteur crucial dans l’amaigrissement : elle n’est pas illimitée et elle s’épuise au fur et à mesure des efforts. Pour rester motivé à long terme, vous devrez faire les bons efforts pour obtenir des résultats régulièrement.

Il est plus important d’obtenir des résultats réguliers plutôt que des résultats rapides. Car le poids perdu rapidement est souvent repris rapidement également. Le corps a tendance à vouloir se stabiliser, mais il est possible de vaincre cette tendance à la stabilisation sur le long terme avec des efforts répétés. Ne sous-estimez pas la difficulté à maigrir, et économisez votre motivation pour continuer vos efforts à long terme.

Atteindre ses objectifs nécessite de fournir des efforts, et surtout de fournir les bons efforts. Votre corps est le reflet de vos habitudes alimentaires, et pour maigrir il suffit donc de changer progressivement vos plus mauvaises habitudes alimentaires, en meilleures habitudes alimentaires. Voici quelques exemples de changements d’habitude :

  • Remplacer vos boissons caloriques inutiles (soda, alcool) par de l’eau
  • Ne plus vous resservir à table
  • Ne plus grignoter entre les repas
  • Eviter certains aliments riches (fritures, pâtisseries, etc.)
  • Organiser une alimentation régulière
  • Consommez au moins une portion de légume à chaque repas

Vous mesurerez votre progression de deux manières différente. La première sera de vous peser une fois par semaine, pour constater la diminution de votre poids sur le moyen et le long terme (c’est la seule diminution du poids qui reflète vraiment une perte de graisse).

Ensuite la deuxième manière de mesurer votre progression sera de constater les changements dans votre alimentation au quotidien. Pour cela, vous allez écrire tous les jours, dans un carnet ou sur votre smartphone, la totalité de votre alimentation dans un journal alimentaire. Vous relirez ce journal une fois par semaine pour vous rendre compte de votre façon de manger.

Au commencement votre journal alimentaire sera rempli de mauvaises habitudes, de mauvais réflexes alimentaires, et vous serez tenté de ne plus le tenir. Au fil des mois en revanche ce journal s’améliorera et vous constaterez que votre poids diminue grâce à ces efforts.

Prenez votre temps, rien ne presse, et changez une seule mauvaise habitude alimentaire par semaine. Vous ne pourrez pas changer votre alimentation du tout au tout du jour au lendemain, comme le promettent certains vendeurs de régimes draconiens et autres pilules magiques. Visez un changement définitif d’habitudes alimentaires, pour perdre vos kilos sans jamais les reprendre.

A long terme lorsque votre alimentation sera constituée de meilleures habitudes, vous n’aurez aucun mal à stabiliser votre poids acquis. Car les habitudes une fois prises ne demandent plus aucun effort, elles deviennent un réflexe de votre vie de tous les jours. Vous aurez réellement changé et maigri définitivement en prenant de bons réflexes diététiques.

Chaque personne a des habitudes alimentaires différentes de celles de son voisin. Prenez le temps de tenir votre journal chaque jour (environ 15 minutes le soir), et de le relire une fois par semaine (environ 15 minutes supplémentaires en fin de semaine), et en moins de 2h par semaine vous comprendrez comment améliorer votre alimentation pour maigrir. L’évolution du poids sur la balance, d’un mois sur l’autre, vous guidera dans vos efforts. C’est une alternative saine aux régimes draconiens.

 

Les régimes draconiens sont-ils parfois utiles ?

Un régime draconien est utile pour débloquer une situation à risque, lorsqu’il y a urgence pour votre santé. Dans ce cas il doit être préalablement approuvé par votre médecin. Nous recommandons l’utilisation d’un régime draconien uniquement en seconde intention, c’est-à-dire après avoir essayé de maigrir avec une autre méthode moins brutale pendant au moins plusieurs mois.

Le régime draconien doit être temporaire, et sa durée d’utilisation doit être délimitée à l’avance. Ce n’est pas un régime à suivre sur le long terme, et vous devrez revenir rapidement à une alimentation équilibrée une fois votre situation de surpoids débloquée (lorsque vous aurez perdu du poids).

La majorité des personnes en surpoids n’ont pas besoin d’un régime draconien pour maigrir. Vous pouvez calculer très simplement le poids à partir duquel un régime draconien vous sera utile, à l’aide de la formule suivante (cliquez sur le lien et remplacez « taille» par votre propre taille en mètre) :

30 x taille x taille
(exemple pour une personne mesurant 1m65)

Si votre poids est inférieur au résultat de ce calcul, alors votre IMC est inférieur à 30 (vous n’êtes pas atteint d’obésité), et vous maigrirez plus vite et plus durablement à l’aide d’un régime classique (des changements d’habitudes alimentaires progressifs).

En revanche si votre poids est égal ou supérieur au résultat de ce calcul, et que vous avez déjà essayé de maigrir (sans y arriver) pendant plusieurs mois en tenant un journal alimentaire sérieusement, un régime draconien pourra peut-être vous être utile.

Le régime que nous recommandons dans ce cas est le régime cétogène, qui se démarque de tous les autres régimes draconiens de par ses actions métaboliques spécifiques (la cétose). Vous trouverez plus d’informations sur ce régime en suivant le lien en bas de cette page.

Consultez toujours avec votre médecin avant de commencer un régime draconien. Ce type de régime comporte des risques pour la santé. Suivez un régime draconien uniquement sous surveillance régulière de votre médecin. Ne commencez jamais un régime draconien sans avoir consulté votre médecin et écouté ses recommandations.

 

Autres choses à savoir

Tous les régimes hypocaloriques occasionnent une perte de gras à long terme. La vitesse à laquelle vous maigrirez ne dépends pas du choix du régime, ni même de votre rythme sportif (de nombreuses personnes sportives sont atteintes d’obésité), mais plutôt de votre sérieux et du temps que vous consacrerez à changer vos habitudes alimentaires en profondeur pour améliorer votre hygiène de vie.

La perte de poids à court terme d’un régime draconien sera systématiquement une perte d’eau et de glycogène. La perte de gras n’est jamais constatable à court terme, et pour mesurer l’efficacité d’un régime il faut donc se peser et comparer son poids sur le long terme. Les régimes draconiens qui vous promettent une perte de poids rapide à court terme omettent souvent de préciser que ce poids n’est pas du gras.



Plus vous essayerez de maigrir rapidement, et plus le risque d’abandonner augmentera. C’est parce que votre motivation n’est pas illimitée, et se priver d’énergie affecte votre capacité à résister à la tentation. Un régime plus lent vous aidera à rester motivé(e) plus facilement et donc à accomplir vos objectifs à long terme sans faire de yoyo.

Le meilleur outil de mesure de l’amaigrissement est une pince adipeuse, qui mesurera l’épaisseur de la peau sous laquelle se trouve directement la graisse. C’est l’outil de référence utilisé dans les laboratoires de recherche scientifique et par les médecins du sport. La pince adipeuse (aussi appelée parfois adipomètre) est beaucoup plus précise qu’un pèse-personne.

 

Erreurs à éviter

L’erreur la plus courante est de suivre un régime draconien pour en finir rapidement avec quelques kilos en trop. Cette façon de faire n’est pas saine, cela ne vous aidera pas à stabiliser votre poids une fois l’amaigrissement terminé, et vous ne prendrez pas de bonnes habitudes alimentaire ce qui favorisera la reprise des kilos perdus.

Une autre erreur est de suivre un régime draconien sans le savoir. Beaucoup de régimes populaires sont draconiens (ils ne contiennent pas suffisamment d’énergie) et promus comme des solutions faciles au surpoids, mais ne mentionnent pas clairement leur teneur en énergie (calories). Certains tentent même de minimiser l’influence de la privation draconienne en discréditant les calories au profit d’autres critères supposément plus importants (très à la mode ces dernières années).

Enfin une dernière erreur est d’utiliser un régime draconien et déséquilibré comme le régime détox ou la monodiète. Ce type de régime présente des risques pour la santé à court terme et ne doivent jamais être pratiqués. Le seul régime draconien que nous recommandons, pour rappel, est le régime cétogène.

 

Pour aller plus loin

Vous avez aimé nos explications du régime draconien ? Voici plusieurs autres pages de notre site pour vous aider à mieux comprendre l’amaigrissement.

 

Comment maigrir

L’amaigrissement est simple à comprendre mais difficile à mettre en oeuvre. Nous vous expliquons clairement comment maigrir, et vous donnons plusieurs stratégies (telle que la tenue d’un journal) pour enclencher le processus d’amaigrissement plus facilement.

Lire : Comment maigrir

 

Poids idéal

Le poids idéal est le poids auquel vous serez théoriquement bien dans votre peau. C’est le poids auquel votre corps n’aura plus de graisse excédentaire. On peut calculer le poids idéal de manière précise avec certaines formules mathématiques, il ne faut pas oublier de prendre en compte votre propre idéal de beauté.

Lire : Le poids idéal

 

Régime cétogène

Le régime cétogène, appelé à tort « régime protéiné » en France, est un régime draconien utilisé depuis de très nombreuses années dans le milieu hospitalier pour faire maigrir des patients obèses. Nous vous expliquons quand et comment l’utiliser de manière très détaillée.


... pour en savoir plus, inscrivez-vous GRATUITEMENT et recevez en cadeau notre ebook Apprendre à maigrir définitivement : (cliquez sur l'image)

Inscription gratuite

(Sans engagement : désinscription possible à tout moment, en un seul clic)

Lire : Le régime cétogène


... pour en savoir plus, inscrivez-vous GRATUITEMENT et recevez en cadeau notre ebook Apprendre à maigrir définitivement : (cliquez sur l'image)

Inscription gratuite

(Sans engagement : désinscription possible à tout moment, en un seul clic)



Découvrez nos guides minceur complets







Vous aimerez surement :



NOUVEAU : communauté d'entraide minceur



Rejoignez notre communauté d'entraide minceur, comprenant déjà plus de 1800 lecteurs du site, tous motivés pour perdre du poids sainement et durablement (sans jamais reprendre leurs kilos perdus). Notre communauté est un lieu d'échange et d'entraide, dans laquelle tous les participants se serrent les coudes. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour la découvrir.


Il n'y a pas encore de commentaires sur cette page !

Laisser un commentaire

Changer Son Corps

Changer Son Corps